Full text: Ufano, Diego: Artillerie, ou vraye instruction de l' artillerie et de ses appartenances

De l’Artillerie. pour le canon, nous attelons 30. cheuaux, pour le demy 23. & pour le quart 13. Bien
entendu toutesfois, qu’au canon les 7. qui ſurmontent le nombre de 23. ſe reſeruent
ſi la piece va en ſon ſuſt, pour tirer le chariot: & ſi en chariot, pour tirer le fuſt, & ainſi
des autres pieces: de ſorte que nous employons 100. cheuaux plus qu’auons dit de l’ordi-
naire.

Gen. Ie deſirerois bien ſçauoir le poids du demy canon, monté en ſon fuſt.

Cap. La piece nuë peſe 41. quintaux, & auec ſon fuſt bien ferré 50. quintaux. Et eſtant attelé de 15. cheuaux, comme on void en la figure 5. ε [?] il en viendra à chacun
3 {1/3} quintaux, qui eſt le plus qu’on en ſçauroit donner par toute l’Europe: combien qu’en
ces pays moittes & fangeux on en attelle 17. pour amoindrir la charge & le trauail des
cheuaux.

Gen. Et combien de cheuaux ſont donnez à vn autre chariot?

Cap. Trois.

Gen. Et combien de poids pour vn chacun cheual?

Cap. Pour vn chariot on luy donne de charge or dinaire 15. quintaux, ſans le poids du
chariot meſme, qui ne viendra à moins de 4. quintaux. De ſorte que pour chacun cheual
il y aura enuiron 5 {1/2} quintaux.

Gen. De cette façon il y aura plus de charge tirant le chariot, que pour vn limon-
nier.

Cap. C’eſt bien raiſon: le chariot ayant rouës plus legeres qu’vn fuſt, & les attela-
ges plus courts & faciles. Ioint qu’il importe de beaucoup que l’Artillerie marche plus le-
gerement & promptement que les chariots.

Gen. Cette raiſon eſt bonne & me contente fort bien: mais dites-moy comment
le reſte des chariots du bagage ſont-il departis?

Cap. N’ayant le ſoing d’autres charges de l’armée, qui ne ſont du train de l’artillerie,
(comme ſouuent il eſt aduenu par deçà qu’il a faillu faire leuée de chariots pour autres
eſtats & perſonnes, qui autrement ſe deuoient pouruoir à part) nous en deduirons ſeule-
ment ce qui nous attouche. A ſçauoir.

## Pour le General de l’Artillerie 6. cha- \\ riots.
Pour deux Lieutenans, à chacun deux \\ ſont # 4.
Pour le Conteur # 2.
Pour le Threſorier # 2.
Pour le Maiſtre d’hoſtel # 1.
Pour le Commiſſaire des monſtres # 1.
Pour trois Gentils-hommes 1. dont y en \\ ayant 15. illeur faut # 5.
Aux charpentiers pour les guindaux & au- \\ tres inſtrumens # 2.
Pour le Preuoſt # 1.
Au Mareſchal de camp # 1.
Pour les fers & appreſts des mareſchaux # 2.
Pour les maiſtres de la charetterie # 1.
Pour les charpentiers extraordinaires # 1.
Pour les Ingenieux des feux # 1.
Pour les Ingenieux des forts # 1.
Pour les Docteur & Chirurgiens # 1.
Pour l’Apoticaire & ſes drogues # 1.
Pour les mineurs # 1.
Pour les pionniers # 1.
Pour les mariniers & calfattes # 1.
Pour les tentes & la chapelle # 5.
Qui ſonttous enſemble quarante & vn cha- \\ riots.

Et voilà le compte qu’on a de couſtume de faire au train de ſa Majeſté, qui toutesfois
ſe reſtreint en temps de neceſſité.

Gen. A ce compte-là, il faudroit faire leuée de 306. chariots.

Cap. Selon l’opportunité de la iournée. En lieu où il y auroit vn fleuue nauigable,
on ſe pourroit paſſer de moins: mais ſi non, on n’en pourroit auoir moins.

Gen. En outre, vne arméene ſe pourroit elle bien paſſer d’vn pont.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer