Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

DES PROPORTIONS CHIMIQUES. cette cause que sont dus @es phénomènes de la
pile électrique. Davy démontra ensuite que cet
état électrique augmente en raison de la force
des affinités mutuelles des corps employés, et
qu’il peut être produit, et même aperçu, moyen-
nant certaines précautions, dans tous les corps
qui ont de l’affinité l’un pour l’autre. Il résulte
encore des expériences de Davy, que par la tem-
pérature, qui, comme nous le savons, augmente
l’affinité, s’accroît également l’intensité de l’état
électrique dans les corps qui se touchent, mais
que ce contact mécanique étant suivi de la combi-
naison, tous les signes d’électricité cessent incon-
tinent, c’est-à-dire qu’à l’instant où, dans des
circonstances favorables, il éclate du feu, la divi-
sion électrique ou la charge, que l’on pouvait
apercevoir, disparaît. Ces faits s’accordent donc
beaucoup avec la conjecture que les électrici-
tés opposées dans les corps qui se combinent,
se neutralisent mutuellement au moment de la
combinaison, et qu’alors le feu est produit de
la même manière que dans la décharge élec-
trique.

10.1.

(1).
Mémoires de l’Académie des Sciences de Stockholm.
année 1766, pag. 90.

Mais si ces corps, qui se sont unis et ont cessé
d’être électriques, doivent être encore séparés,
et leurs éléments ramenés à leur état isolé avec
leurs propriétés primitives, il faut qu’ils recou-
vrent l’état électrique détruit par la combinai-
son; ou bien, en d’autres termes, si ces corps

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer