Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

DES PROPORTIONS CHIMIQUES. seule combinaison de deux substances, il la con-
sidère comme composée d’un atome de chacune. Y en a-t-il plusieurs, il considère la première
comme composée, par exemple, de A + B, la
seconde de A + 2 B, la troisième de A + 3 B, etc. Dans son nouveau système de chimie, Dalton
vient d’examiner les corps oxidés, et il indique le
nombre d’atomes qu’il suppose y être contenus. Il paraît cependant que, dans ce travail, ce sa-
vant distingué s’est trop peu fondé sur l’expé-
rience; et peut-être n’a-t-il pas agi avec assez de
précaution en appliquant la nouvelle hypothèse
au système de la chimie. Il m’a semblé que dans
le petit nombre d’analyses qu’il a publiées, l’on
pouvait quelquefois s’apercevoir du désir de l’o-
pérateur d’obtenir un certain résultat; ce dont on
ne peut trop se garder, lorsqu’on cherche des
preuves pour ou contre une théorie dont on est
préoccupé. Néanmoins, c’est à Dalton qu’est dû
l’honneur de la découverte de cette partie des
proportions chimiques que nous appelons les
proportions multiples, qu’aucun de ses prédé-
cesseurs n’avait observées. Elles font, pour ainsi
dire, la base des proportions chimiques; mais
elles n’en constituent point toute la théorie, et
ne suffisent pas pour déterminer les phénomènes
des proportions chimiques, tels que nous les
avons observés, comme on le verra plus bas. En
même temps que M. Dalton publiaitson système,

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer