Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

DES PROPORTIONS CHIMIQUES. grande masse d’analyses faites depuis lors a enfin
décidé la question conformément aux idées de ce
dernier savant.

7.1.

1
une dissolution de ce sel, d’une toute autre maniére que le
carbonate de magnésie ordinaire est combiné avec une cer-
taine portion d’eau, qui en fait partie constituante, mais
qui ne lui donne point de fluidité, et qui ne le rend point
soluble.

Quelque temps avant les travaux de Richter
et de M. Berthollet, un savant irlandais, nommé
Higgins, avait publié un ouvrage intitulé: A com-
parative view of the phlogistic and antiphlogistic
Theories (1789), dans lequel il envisageait sous
un nouveau point de vue les différents degrés de
combinaisons qui peuvent avoir lieu entre les
mêmes corps. Il y établit que les corps sont
composés de particules ou d’atomes. Selon lui,
un nouvel atome d’oxigène ajouté à un oxide,
c’est-à-dire, à un corps composé d’un atome de
radical et d’un atome d’oxigène, produit un
nouveau degré d’oxidation. Cependant M. Hig-
gins lui-même parut attacher peu d’importance
à cette hypothèse, dont il ne chercha d’ailleurs à
démontrer la vérité par aucune expérience ana-
lytique; il ne pressentit pas même les propor-
tions multiples qui en sont la conséquence néces-
saire. Son ouvrage excita peu d’attention, et ne
tarda pas à tomber dans l’oubli .

Quinze années après, M. John Dalton repro-
duisit la même idée; mais il en fit une application

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer