Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

DES PROPORTIONS CHIMIQUES. et la particule sub nous suffira donc probable-
ment pour les marquer si on vient à en découvrir.

18. C. Combinaisons des oxides entre eux. Les sels.

La nomenclature antiphlogistique n’avait donné
aucun principe de nomenclature pour les diffé-
rents sels que produisent les divers degrés d’oxi-
dation du même radical; on fit un substantif du
nom du radical de l’acide, et on y ajouta le nom
du radical de la base au génitif; par exemple,
sulphas ferri. Pour exprimer le degré d’acidifi-
cation du radical électro-négatif, on donna une
désinence différente à son nom, en le terminant
en as, lorsque le nom de l’acide se terminait en
icum, et en is, lorsqu’il était terminé par osum; par exemple, phosphas, phosphis. Pour le genre
de sels formés par le nouvel acide du phosphore,
je proposerai, conformément à cela, la termi-
naison en es, c’est-à-dire le nom de phosphes. Ayant trouvé que les divers oxides d’un métal
avec le même acide donnent des sels différents, on
y ajouta, comme pour les oxides, quelques ca-
ractères physiques; par exemple, sulphas ferri
viridis, \2. Fe \3. S 2 , et sulphas ferri ruber, \3. Fe \3. S 3 ,
murias hy drargyri, \1. Hg \2. M, murias hydrargyri oxi-
genatus, \2. Hg \2. M 2 , etc. Les auteurs allemands, qui
de bonne heure sentirent cette défectuosité de la

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer