Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

SUR LA THÉORIE tive de la particule hypo. Acide perphosphoreux
serait plus correct sous ce rapport. Je propose-
rais, dans la nomenclature latine, acidum phos-
phoreum pour l’acide en question.

Lorsqu’il n’y a qu’un seul degré d’oxidation
qui appartienne à cette classe, nous employons
de préférence la terminaison en icum; par exem-
ple, acidum carbonicum, oxidum plumbicum. Quant aux alcalis et aux terres, je regarde comme
une pédanterie de vouloir substituer, par exem-
ple, oxidum calcicum à la chaux, oxidum hy-
drogenicum à l’eau, etc. ; et si on les trouve
dans les tables suivantes sous ces noms, c’est afin
de pouvoir réunir sous le nom commun d’oxidum
toutes les bases salifiables, puisque cela facilite
beaucoup l’usage de ces tables pour calculer les
quantités de différents sels que l’on veut décom-
poser ou produire, lorsqu’on trouve ensemble
toutes les bases et tous les acides.

La troisième classe des corps oxidés renferme
les oxides qui se sont combinés avec une telle dose
d’oxigène qu’ils ont perdu, ou la totalité, ou la
plus grande partie de leur affinité pour d’autres
oxides, et qui par conséquent, pour se combi-
ner avec la plupart des autres corps, ont besoin
de perdre un certain excès d’oxigène. Je les ai
appelés super-oxida. Tels sont les oxides au maxi-
mum de potassium, de sodium, de barium, de
manganèse; et cette classe augmentera proba-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer