Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

Les signes chimiques doivent être des lettres
alphabétiques, pour pouvoir être facilement
tracés et imprimés sans défigurer le texte. Je
choisis donc à cet effet la lettre initiale du nom
latin de chaque corps simple; mais plusieurs de
ces corps ayant la même initiale, je les distingue
de la manière suivante: 1° Les corps simples
non métalliques (les métalloïdes) ne seront dé-
signés que par la lettre initiale, quand même elle
serait commune à quelque métal; et 2° le métal
qui aura la même initiale qu’un autre métal ou
un métalloïde, sera indiqué par les deux pre-
mières lettres de son nom, ou, si elles se trou-
vaient les mêmes dans un autre nom, on ajoutera
à l’initiale la première consonne différente. Par
exemple, S = Sulphur, Si = Silicium, St = Sti-
bium, Sn = Stannum, C = Carbonicum, Co =
Cobaltum, Cu = Cuprum, O = Oxigenium, Os
= Osmium. Le signe chimique n’indique jamais
qu’un atome. S’il en faut désigner plusieurs,
on place un chiffre à la gauche; par exemple,
Cu + O désigne l’oxidule de cuivre, et Cu +
2 O l’oxide de cuivre. Mais pour exprimer un
atome composé du second ordre, il faudrait,
d’après cette méthode, une formule trop longue; c’est pourquoi nous l’abrégeons de la manière
suivante. L’oxigène entrant dans la plupart des
combinaisons, et souvent pour un nombre con-
sidérable d’atomes, nous l’indiquons par des

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer