Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

DES PROPORTIONS CHIMIQUES. se tournent mutuellement leurs poles analogues,
et se repoussent ainsi de tous côtés; et l’état li-
quide, en supposant à leurs axes une petite in-
clinaison, l’on serait obligé de trouver une nou-
velle circonstance par l’effet de laquelle leurs
axes seraient maintenus dans une position mu-
tuelle, que leur polarité doit tendre constam-
ment à leur faire quitter.

Nous ne pouvons donc pas encore expliquer
la cohésion avec toutes ses modifications, par ce
que nous connaissons jusqu’à présent de l’élec-
tricité comme force première et universelle. La
cohésion dépend pourtant d’une force dont l’ac-
tion est non-seulement mécanique, mais aussi
chimique, contrebalançant et modifiant les affi-
nités d’une manière sensible; et c’est principa-
lement dans les dissolutions que la force de cohé-
sion trouve moyen d’exercer son action chimi-
que; elle y seconde souvent une affinité plus
faible, qui, à l’aide de la tendance à passer à
l’état solide, vainc une plus forte affinité, comme
M. Berthollet l’a si bien expliqué.

4° Méthode de compter le nombre relatif des
atomes dans les combinaisons chimiques, et d’ex-
primer par des signes leur composition en qualité
et en quantité.

Lorsque nous essayons d’exprimer les propor-
tions chimiques, nous trouvons qu’il est néces-
saire d’avoir des signes chimiques. On en a em-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer