Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

SUR LA THÉORIE le chauffe jusqu’au rouge, il perd à jamais la pro-
priété de contenir de l’eau combinée, à moins
d’avoir été d’abord dissous et de s’être cristallisé. Cette propriété que possèdent les corps, de pas-
ser, principalement par l’action d’une forte cha-
leur, à un état d’indifférence électro-chimique
plus ou moins grande, et de perdre de leur ten-
dance à se combiner avec d’autres corps, est
beaucoup plus commune qu’on ne l’a cru jus-
qu’ici : il se peut qu’elle ait lieu, comme la com-
binaison chimique ordinaire, avec un dégage-
ment de calorique à des degrés différents, de-
puis celui qui est insensible, jusqu’à l’ignition.

Les recherches précédentes conduisent à cette
question : Comment l’électricité se trouve-t-elle
dans les corps? Comment un corps est il électro-
positif ou électro-négatif? Jusqu’ici des faits ont
accompagné nos raisonnements et leur ont servi
de vériſication. Nous allons entrer dans un champ
où l’on ne peut offrir de pareilles preuves, et où,
par conséquent, si même nos conjectures étaient
justes, elles resteraient toujours douteuses; mais
tentons néanmoins de nous représenter la cause
de ces phénomènes.

Nous savons qu’un corps ne devient pas élec-
trique sans que les deux électricités se manifes-
tent, soit dans différentes parties du même
corps, soit du moins dans sa sphère d’activité. Quand les électricités se montrent séparément

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer