Full text: Voltaire: Elémens De La Philosophie De Neuton

DE NEUTON. te matiére, eſt quelque choſe de fort com-
mun, cela ne l’empêche pas de ſubſiſter tou-
jours, & d’avoir ſes viciſſitudes de diminu-
tion & d’accroiſſement. Mais un choc dans
l’interſection de deux, ou de pluſieurs Plans,
tel que celui dont nous venons de parler
ligne 7 & ſuiv. p. 364, n’a jamais été re-
marqué, & ne le ſera certainement jamais.

42.1.

Secon-
de Ob-
jection.

Pour réſoudre cette difficulté, il faut
voir ce qui arriveroit, s’il y avoit une ſe-
conde Terre de la même figure & de la mê-
me grandeur que la nôtre, & ſi ces deux
Terres ſe touchoient tellement aux deux
Poles de leur orbite commune, que le Pole
Méridional de l’une fût appliqué immédia-
tement au Pole Septentrional de l’autre. Il
eſt clair que le centre de l’une ou de l’autre
décriroit une orbite particuliére, dont le
plan non-ſeulement ne paſſeroit pas par le
centre du Soleil; mais en ſeroit même éloi-
gné du demi-diametre de chacune des deux.

Je dis plus. Si au lieu de ces deux Ter-
res j’en ſuppoſe quatre, ſix, huit, ou da-
vantage, il en faudra néceſſairement reve-
nir au même raiſonnement; & la multipli-

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer