Full text: Voltaire: Elémens De La Philosophie De Neuton

DE NEUTON. aurala force qu’il a acquiſe à chaque inſtant
de la premie@e ſeconde, & la force qu’il é-
prouve chaque inſtant de la deuxième. Or
par la force qui l’animoit à la premiere ſe-
conde il parcouroit quinze pieds, il a donc
encore cette force quand il deſcend la deu-
xième ſeconde. Il a outre cela la force de
quinze autres pieds qu’il acquéroit à meſu-
re qu’il deſcendoit dans cette premiere ſe-
conde, cela fait trente: il faut (rien n’a-
yant changé) que dans le tems de cette
deuxième ſeconde, il ait encore la force de
parcourir quinze pieds, cela fait quarante-
cinq; par la même raiſon le Corps parcourra
ſoixante-quinze pieds dans la troiſième ſe-
conde, & ainſi du reſte.

De là il ſuit 1 0 . que le mobile acquiert en
tems égaux infiniment petits des degrés in-
finiment petits de vîteſſe, leſquels accélé-
rent ſon mouvement vers le centre de la
Terre, tant qu’il ne trouve pas de réſiſ-
tance.

2 0 . Que les vîteſſes qu’il acquiert ſont
comme les tems qu’il employe à deſcen-
dre.

3 0 . Que les eſpaces qu’il parcourt ſont

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer