Full text: Voltaire: Elémens De La Philosophie De Neuton

DE NEUTON. Anciens qui ont raifonné ſur la Phyſique ſans
avoir le flambeau de l’expérience, n’ont
été que des aveugles, qui expliquoient la
nature des couleurs à d’autres aveugles.

Cet Ecrit ne ſera point un cours de Phyſi-
que complet. S’il étoit tel, il ſeroit immen-
ſe; une ſeule partie de la Phyſique occupe
la vie de pluſieurs hommes, & les laiſſe ſou-
vent mourir dans l’incertitude.

Vous-vous bornez dans cette étude, dont
je rends compte, à vous faire ſeulement une
idée nette de ces Reſſorts ſi déliez & ſi puiſ-
ſants, de ces Loix primitives de la Nature,
que Neuton a découvertes; à examiner
juſqu’où il s’eſt arrêté. Nous commence-
rons, comme lui, par la lumiere: c’eſt de
tous les corps qui ſe font ſentir à nous le
plus délié, le plus approchant de l’infini en
petit, c’eſt pourtant celui que nous con-
noiſſons davantage. On l’a ſuivi dans ſes
mouvemens, dans ſes effets; on eſt par-
venu à l’anatomiſer, à le ſéparer en toutes
ſes parties poſſibles. C’eſt celui de tous les
corps dont la nature intime eſt le plus dé-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer