Full text: Voltaire: Elémens De La Philosophie De Neuton

DE NEUTON. plus la lumiere abſolument, que les corps
fluides; car quoiqu’en effet l’eau opére une
réfraction moins forte, abſolument parlant,
que le verre; cependant par rapport à fa
denſité, elle opére une réfraction plus for-
te. Il eſt bien vrai que la lumiere ſe briſe
environ un neuvième davantage dans le
verre, que dans l’eau; mais ſi la réfraction
ſuivoit le rapport de la denſité, elle devroit,
dans le verre, aller fort au delà d’un neu-
vième. Imaginez deux hommes, dont l’un
aura quatre fois plus de force, que l’autre. Si le plus fort ne porte qu’un poids une fois
plus peſant, il ſera vrai de dire que par rap-
port à ſa force, il n’a pas, à beaucoup près,
tant porté que l’autre; car il devroit por-
ter quatre fois davantage.

15.1.

Idée de
Deſcar-
tes in-
génieu-
ſe, mais
fauſſe.
Le
corps le
plus ſo-
lide
n’eſt pas
le plus
réfrac-
tant.
Preuve.

L’ambre opére une réfraction bien plus
forte que le criſtal, par rapport à ſa denſité. Peut-on dire cependant que l’ambre ouvri-
ra un chemin plus facile à la lumiere, que
le criſtal? C’eſt donc une ſuppoſition fauſ-
ſe: que la lumiere ſe briſe vers la perpendicu-
laire, quand elie trouve un corps tranſparent
plus ſolide qui lui réſiſte moins, parce qu’il eſt
plus ſolide.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer