Full text: Voltaire: Elémens De La Philosophie De Neuton

DE NEUTON. je le vois une fois plus grand. C’eſt en
vain qu’on veut expliquer ce myſtère par
le chemin, ou par la forme que prend le criſ-
tallin dans nos yeux. Quelque ſuppoſition
que l’on faſſe, l’angle ſous lequel je vois un
homme à quatre pieds de moi, eſt toujours
double de l’angle ſous lequel je le vois à
deux pieds; & la Géométrie ne réſoudra
jamais ce Problême.

Ces lignes & ces angles géométriques ne
ſont pas plus réellement la cauſe de ce que
nous voyons les objets à leur place, que
de ce que nous les voyons de telles gran-
deurs, & à telle diſtance.

14.1.

Ni la ſi-
tuation
des ob-
jets.

L’ame ne conſidere pas ſi telle partie
va ſe peindre au bas de l’œil, elle ne
rapporte rien à des lignes qu’elle ne voit
point. L’œil ſe baiſſe ſeulement, pour voir
ce qui eſt près de la terre, & ſe relève pour
voir ce qui eſt au-deſſus de la terre.

Tout celane pouvoit être éclairci, & mis
hors de toute conteſtation, que par quel-
qu’aveugle - né, à qui on auroit donné le
ſens de la vûe. Car ſi cet aveugle, au mo-

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer