Full text: Voltaire: Elémens De La Philosophie De Neuton

DE NEUTON. gles ne peuvent être la cauſe immédiate de
ce que vous connaiſſez les diſtances.

Celui qui, pour la premiere fois de ſa vie,
entendroit le bruit du Canon, ou le ſon d’un
Concert, ne pourroit juger ſi on tire ce ca-
non, ou ſi on exécute ce concert à une
lieue, ou à trente pas. Il n’y a que l’ex-
périence qui puiſſe l’accoutumer à juger de
la diſtance qui eſt entre lui & l’endroit d’où
part ce bruit. Les vibrations, les ondula-
tions de l’air, portent un ſon à ſes oreilles,
ou plutôt à ſon ame; mais ce bruit n’aver-
tit pas plus ſon ame de l’endroit où le bruit
commence, qu’il ne lui apprend la forme
du canon ou des inſtrumens de Muſique.

14.1.

Exem-
ple en
preu-
ve.

C’eſt la même choſe préciſément par rap-
port aux rayons de lumiere qui partent d’un
objet, ils ne nous apprennent point du tout
où eſt cet objet.

Ils ne nous font pas connaitre davanta-
ge les grandeurs ni même les figures.

14.1.

Ces li-
gnes op-
tiques
ne font
connai-
tre ni les
gran-
deurs ni
les figu-
res.

Je vois de loin une eſpèce de petite Tout. J’avance, j’apperçois, & je touche un grand

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer