Full text: Papin, Denis: La maniere d'amolier les os, et de faire cuire toutes sortes de viandes en fort peu de temps, & à peu de frais

pour amolir les Os. fois plus forts que la preſſion or-
dinaire de l’air, je laiſſay le feu
encore quatre ou cinq minutes,
& en ſuite j [?] e l’oſtay tout à fait; & les vaiſſeaux êtans refroidis je
trouvay que les os eſtoient de-
venus mediocrement friables,
mais l’eau n’êtoit pas aſſez épaiſ-
ſe pour être appellée gelée ; je
croy pourtant, que ſi ce qui s’é-
ſtoit évaporé dans la premiero
coction y eut encore eſté, la ge-
lée auroit eſté aſſez forte; Les
cartilages dans l’autre marmitte
êtoient preſque abſolument fon-
dus, & faiſoient une forte gelée
depuis le fonds du verre juſques
au milieu, mais le deſſus n’eſtoit
pas plus épais que la liqueu@
dans l’autre marmitte.

Cette experience me fit juger,
10, Qu’une livre d’os de bœuf
pourroit faire environ deux li-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer