Full text: Papin, Denis: La maniere d'amolier les os, et de faire cuire toutes sortes de viandes en fort peu de temps, & à peu de frais

pour amolir les Os. mites ſe dilatoit auſſi & s’en al-
loit par deſſus les bords; car je les
trouvay beaucoup vuidées, mais
avec cette difference que dans
celle où êtoient les os de mou-
ton, la liqueur eſtoit une forte
gelée, quoy queles os ne fuſſent
pas encore attendris, ſinon en
quelques extremitez, & cette
gelée ne peſoit que {2/7} moins que
l’eau que j’y avois miſe; au lieu
que dans l’autre marmite les os
n’eſtoient point du tout amolis,
la liqueur point du tout gelée,
mais ſeulement un pe [?] u êpaiſſe,
& il y en avoit plus des {3/4} de per-
duë, quoy que cette marmitte
euſt les bords beaucoup plus
hauts que l’autre.

Cette experience me fit voir,
1°. Qu’il vaudroit toûjours mieux
faire proviſion d’os de mouton
que de bœuf. [?] 2°, Que ce ſeroit

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer