Full text: Varignon, Pierre: Projet D'Une Nouvelle Mechanique

NOUVELLE ſera grande la charge de l’appui B de chacun de ces le-
viers; parce que plus cet angle ſera obtus, moins ſera
grande la raiſon de AG aux côtez du parallelogramme
RS, dont elle eſt diagonale, quoi qu’en proportion
différente: De ſorte que l’on peut faire cet angle
ſi obtus que la charge de l’appui B de ce levier ſera
ſi petite qu’on voudra, quoi que les deux mêmes
puiſſances demeurent toujours en équilibre deſſus; juſque-là même qu’elle peut devenir indéfiniment
petite, c’eſt-à-dire, moindre que quelque poids don-
né que ce ſoit. Il ne faut pour cela qu’ouvrir l’angle
OAX juſqu’à ce que la diagonale AG du paralle-
logramme RS, ſoit à chacun de ſes côtez AR & AS en moindre raiſon que celle qui eſt entre ce poids
donné, & chacune des puiſſances F & E que l’on ſup-
poſe appliquées à ce levier.

122.1.

fig. 41.
42.
DES
LEVIERS.

123. Corollaire VII.

La charge de ce point ne peut pas de même
augmenter à l’infini: Car ne pouvant jamais être
plus grande que lors que l’angle OAX eſt infini-
ment aigu, c’eſt-à-dire, lors que les lignes de direc-
tion de ces deux puiſſances ſont paralleles; & la
diagonale AG n’étant encore alors qu’égale à la
ſomme des côtez AR & RG du parallelogramme
RS alors infiniment long; la charge de cet appui ne
peut être, tout au plus, qu’égale à la ſomme des puiſ-
ſances E & F.

124. Corollaire VIII.

fig. 43.
44.
45.
46.

Pour les leviers des eſpeces exprimées dans les
figures 43. 44. 45. & 46. Il en va tout autrement: car plus l’angle OAX eſt obtus, plus la charge,
ou la réſiſtance de l’appui B eſt grande; parce que
la raiſon de la diagonale AG à chacun des côtez du

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer