Full text: Varignon, Pierre: Projet D'Une Nouvelle Mechanique

MECHANIQUE. poids ſont entr’eux en raiſon réciproque des
ſinus des angles que font leurs lignes de direction
avec les perpendiculaires au plan GH en Q, & en O. 3°. Au contraire s’il n’y a que les lignes de direction
de ces poids qui ſoient paralleles entr’elles; ils ſeront
entr’eux en même raiſon que les ſinus des angles que
font ces mêmes perpendiculaires avec les lignes de di-
rection des puiſſances qui les ſoutiennent.

106.1.

DES POIDS
ſoutenus ſur
des ſurfaces.

Il y auroit encore bien des Corollaires à tirer de cette pro-
poſition non-ſeulement par raport aux plans, mais auſſi par
raport aux poli-plans: en voilà aſſés pour en pouvoir juger.

0081-01

107. PROBLEME.

L Apaiſſance R étant donnée, la diſpoſer tellement qu’elle
puiſſe ſoutenir le poids EO auſſi donné, ſur le
plan GHMN incliné, & ſuivant ſa longueur GH, de la
hauteur HK; & ſuivant ſa largeur GN, de la hauteur
NL.

107.1.

fig. 39.
40.

108. Solution.

Aiant placé ce poids en quelque point, ou partie
de ce plan qu’il vous plaira, de quelqu’un des points
ou ſa baze le touche; par exemple, du point O, tirez
OD perpendiculaire à ce plan, marquez auſſi la ligne
de direction FC de ce poids, qui rencontre auſſi ce
plan en L, & OD prolongée en A. Enſuite de quel-
que point C qu’il vous plaira de la ligne AC, faite
AC à CD, comme le poids EO à la puiſſance R. 1°. Si CD n’eſt pas aſſez longue pour atteindre de C
juſqu’en quelque point D de la ligne AD, ce Pro-
blême eſt impoſſible: parce que la diagonale tirée du

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer