Full text: Varignon, Pierre: Projet D'Une Nouvelle Mechanique

NOUVELLE puiſſances, celle-ci ſoutiendra ce poids en cet état. Ce
qu’il faloit faire.

76.1.

DES
POULIES.

Secondement, ſi c’eſt le poids D qui ſoit plus
grand que la puiſſance R, quelque grand qu’il ſoit,
& quelque petite elle, qu’elle puiſſe être, on le lui
pourra encore faire ſoutenir: voici comment. Ayant
décrit du centre F avec le rayon HF perpendicu-
laire à l’horizon, & pris à diſcretion, l’arc HEB; & y ayant inſcrit une ligne HE, qui ſoit à HF, comme
la puiſſance R au poids D; joignez FE, & faite en-
ſuite HG perpendiculaire à HF, & égale au rayon de
la poulie A, dont on ſe veut ſervir; Du point G faite
encore GM parallele à HE, & qui rencontre HF en
M, d’où il faut faire encore MA parallele à HG, & qui
rencontre HE en A, où vous placerez le centre de
la poulie A, à laquelle vous appliquerez la puiſſance
R ſuivant AH, & le poids D ſuivant HF, l’autre
bout de ſa corde étant attaché en P fuivant NP pa-
rallele à EF. Cela fait la puiſſance R ſoutiendra en-
core le poids D en cet état.

76.1.

fig. 29.

77. Demonstration.

Cette puiſſance peut faire équilibre en cet état avec
deux autres, pourvu qu’elle ſoit à chacune d’elles,
(Cor. 2.) comme le ſinus de l’angle PHF, au ſinus
de ſa moitié PHE, ou à EF; c’eſt-à-dire, (Lemm. 5.) Comme HE à HF, ou EHF; ou bien (hyp.) comme
elle eſt au poids D: Donc le clou P faiſant la fonc-
tion d’une de ces puiſſances, & le poids D celle de
l’autre, la puiſſance R doit le ſoutenir en cet état. Ce qu’il F. D.

78. Corollaire.

On voit que l’on peut toujours faire ſoutenir quel-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer