Full text: Varignon, Pierre: Projet D'Une Nouvelle Mechanique

NOUVELLE mais outre qu’il eſt rare qu’elles le ſoient, c’eſt que n’ayant
point fait cette reſtriction dans leur propoſition, ils la regar-
dent dans la ſuite comme générale, & l’appliquent indiffé-
remment à toutes les machines ou l’on ſe ſert de moufles, ſans
avoir égard à la ſituation de leurs cordes; Ce qui les a jettez
dans des mépriſes conſidérables, comme on le verra dans les
Corollaires 15. & 17.

66.1.

DES
POULIES.

67. Corollaire XI.

Soit que le centre de la poulie A demeure fixe,
ſoit qu’on le ſuppoſe mobile, tant que ces puiſſances
demeurent ainſi en équilibre aux extrémitez P & R
d’une même corde paſſée par deſſus, ou par deſſous
cette poulie, elles ſont toujours égales: puiſque quel-
que ſoit la charge de cette poulie, ſi elle eſt fixe, ou
bien le poids qui y eſt attaché, ſi elle eſt mobile; cette
charge, ou ce poids, tant que dure cet équilibre, eſt
toujours à chacune d’elles, comme le ſinus de l’angle
de leurs parties de corde, au ſinus de ſa moitié.

68. Corollaire XII.

Si ces parties de corde des puiſſances P, & R,
lorſqu’elles ſoutiennent la puiſſance, ou le poids D,
ne ſont point paralleles, ces deux mêmes puiſſances
le pourront ſoutenir dans deux ſituations différentes
de leurs cordes; parce que ces cordes peuvent faire
des angles égaux en H de part & d’autre de la poulie
A, avec ſa ligne de direction AH, ſoit en s’écartant
l’une de l’autre, (fig. 20. & 22.) ſoit en s’approchant; (fig. 21. & 23.) & par conſéquent les mêmes puiſſan-
ces P, & R, qui dans l’une de ces ſituations de cor-
des, ſont capables de ſoutenir la puiſſance, ou le
poids D, le pourront encore ſoutenir dans l’autre.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer