Full text: Teutsche Staatskanzley / Deductions- und Urkunden-Sammlung (Bd. 10 (1795))

229 
Il ajoute à ce passage celuici, qui merite at¬ 
tention; parcequ'il est forcé d'avouer, que 
Balderic étoit le frère de Ciselbert: „manu¬ 
scriptum chronicon Trudonense indicat (Bal¬ 
dricum) comitis de Looz filium fratrem Gi¬ 
felberti, tabulae quoque collegiatae eclesiae Sti 
Bartholomæi testantur, illi (Baldrico,) fuisse 
fratrem Giselbertum." Malgré ces autorités 
ce même Mantelius n'omet rien pour effager 
ce Giselbert du nombre des comtés de Looz; 
mais l'on est pourvu d'assez de chartres, qui 
le concernent, pour prouver, qu'il l'a été ré¬ 
ellement pendant nombres d'années; qu'on 
lise attentivement les chartres, N. 8—16. 
qui vont fuivre numeris 8 & 16. 
includ, & nommément celle de el'éclissement 
de 20 manses de terre de son alleud de Cors¬ 
warem (N. 14) qui furent redigées, pendant 
que l'empereur Conrad célébroit les fétes de 
Paque à Ingelheim, ce qui se fit en 1036, 
selon que le rapporte l'annaliste saxon fur 
cette année. Le comte Emmon de Loos, jon 
fils, se trouve cité avec son frère Otton pour 
la prémière fois dans une chartre de l'évèque 
Wazon pour l'église de St. Barthelemi de 
Liège de l'an 1046. (N. 17.) Ce ne 
N.17. 
1046. 
peut être, qu'entre ces deux epo¬ 
ques, que le comte Giselbert est 
venu à mourir; on trouve encore, que ce 
même comte a eu deux filles, l'une appellee 
Ber- 
P 3 
Max-Planck-Institut für 
eur
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer