Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

43.

que nous retenons encore auiourdhuy. Bien est vray (dit-il) qu'auparauant on vsoit à Rome du cuiure, sans qu'il fust marqué: il se donnoit à beau poids, non par compte, & se pesoit à la balance, estant en masse ou billon, & non monnoyé: se portoit sur charriots

au lieu du thresor public, nommé de ce cuiure ou airain, A erarium , en Latin. Lequel lieu, ou receptacle des deniers communs de la ville de Rome, estoit au temple de Saturne: ou pource que ledit Saturne auoit esté premier autheur de marquer la mõnoye, ou bien (dit Macrobe) pource que de son temps tous biens estoyent communs, dont estoit cõuenable que le thresor commun fust mis en sa garde: attendu aussi qu'il n'estoit nouuelle de son temps, de desrobber aucunement. Ainsi le cuiure, & la monnoye faite d'iceluy eurent cours à Rome si long temps, que les Romains se sont contenus és limites de modestie & frugalité. Lors ne parloyent que de cuiure, appellans leur A s ou A βis (qui estoit d'vne liure) oes , c'est à dire, cuiure ou airain: appelloyent oera militaria , la paye des gens de guerre, qui se faisoit en beau cuiure. De ce estoyẽt dits T ribuni oerarij , ceux qui auoyent la charge de leurs deniers & richesse publique, qui bien long temps fut de cuiure & airain seulement. De là est que ce grand legiste Vlpian disoit l'or estre contenu & compris sous l'appellatiõ de l'airain ou cuiure. Or pource que le traffic de cuiure, qui est de petite valuë, pesant, & peu portatif, estoit aucunement de soy fascheux: aussi que les Romains se trouuerent plus haut montez, & en plus grande opulence, & superbes à l'aduenant, apres auoir vaincu le Roy Pyrrhus meirent leur coeur à l'argent: lequel nous lisons auoir esté par eux plus tost commandé, & imposé pour solution de tribut aux nations vaincues, que l'or mesme, ne autre chose quelconque. Mesmes ils ont tousiours plus celebré l'argent, & plus parlé d'iceluy, que de l'or, encore qu'il fust plus cher & precieux.


   L'argent donc, ie dy frappé & marqué, vint apres, & bien tard en vsage aux Romains. Ce fut l'an 484. apres la fondation de Rome: & cinq ans deuant la premiere guerre entreprise contre les Carthaginiẽs. Caril y a erreur manifeste au 3. chapitre du 33. liure de l'histoire naturelle de Pline, où pour 484. est escrit 585. presque en tous les exemplaires d'iceluy autheur. Lequel erreur ont suiui Enea Vico, Sebastiano Erizzo, & autres, qui n'y ont pris garde: mesme ce docte M. Budé s'est trouué bien empesché en ce passage, lequel il cuidoit restituer par Tite Liue, mais estant son exemplaire pareillement depraué & corrompu, n'en est venu à
B.iij.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer