Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

301.


& victorieux, & tout ensemble courroucez. De ceci sont autheurs Valere Maxime au 6. liure, & Tite Liue.

302.
4. Des offices & commoditez de la main.


    LA medalle d'argent dont est tiré ce portrait, a mesme figure des deux costez, à sçauoir, deux mains dextres iointes ensemble: mais les inscriptions sont diuerses: car l'inscription de cestuycy est, F ides P roetorianorum, c'est à dire, La foy & fidelité des soldats

Pretorians: & l'inscription de l'autre costé est, F ides exercituum, c'est à dire, La foy & loyauté des armees Romaines. Pretorians sont appelez les soldats de la Cohorte & squadre Pretoriane, qui singulierement estoyent eleuz & choisis à la garde de l'Empereur ou Capitaine souuerain, lequel nous auons dit auoir esté quelquesfois signifié & entendu par ce nom de Praetor. Scipion l'Africain fut le premier qui choisit vn nombre des plus vaillãs guerriers, pour estre à la guerre proches de sa personne: lesquels estoyent exempts de certaine seruitude, & auoyent demi-gages plus que les autres. Ils estoyent aussi pour la garde de la ville de Rome, veillans sur icelle, aussi bien que ceux qui estoyent des Cohortes specialement ordõnees à cela, nommees Cobortes vrbanoe. Les Pretorians estoyent logez tous ensemble à Rome, & auoyent leur retraitte nommee C astra P roetoria, où ils se tenoyent forts. Souuent ont excité de grands tumultes & troubles à Rome, faisant beaucoup de choses à leur poste, sans que le Senat & peuple Romain y peust mettre ordre, entant qu'ils auoyent la force & les armes en main. Et sont venus en telle authorité, qu'eux constituez pour garde du corps des Cesars & Empereurs, les ont quelquesfois eleuz à leur volonté, à sçauoir, ceux qui plus leur donnoyent & promettoyent les faire riches: & aussi les deposoyent quand bon leur sembloit, voire & les massacroyent & tuoyent le plus souuent. De quoy l'histoire desdits Cesars & Empereurs est toute pleine. L'auarice leur commandoit sur tout, à raison de laquelle ils ont plusieurs fois contreuenu à leur serment, foy, & promesse donnee, vsans de felonnie & infidelité, tout au rebours de ce que chante ceste inscription, La feauté des Pretorians. A la verité ceste medalle peut auoir esté frappee en faueur desdicts Pretorians & armees Romaines, pour les flatter & les tenir en haleine, en les louans de ce que plus on craignoit defaillrr en eux, à sçauoir, de loyauté. Ou bien ce fut, pour memoire de quelque promesse & iurement faict par eux à quelque Empereur Romain.
   Quant à ce qui est icy figuré, ie trouue aux medalles la main 
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer