Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

La preſence de telle Scene plaiſoit aux yeux de tous les habitãs,
pour raiſõ de ſa nouueauté, ſi qu’ils eſtoyẽt quaſi en termes de l’ap
prouuer, & vouloir qu’il leur en baſtiſt vne ainſi: mais il ſuruint ſur
ces entrefaictes vn certain Licinius Mathematiciẽ, lequel ſe print
à dire deuant toute l’aſſiſtance, que le peuple d’Alabande ſẽbloit
eſtre aſſez expert en toutes occurrences ciuiles, mais qu’il auoit
eſté jugé peuſage ſeulement pour vn petit vice d’inconuenience. car (dit il) en leur Gymnaſe, ou lieu des exercices: toutes les ſta-
tues qui y ſont, ſemblent aduocaſler deuant les Iuges: & toutes
celles qui ſont en leur Parquet de plaidoyerie, font monſtre de
iouër au baſſin, ou de courir, ou iouër à la balle: dont eſt aduenu
que la mauuaiſe & impropre collocation des images, a cauſé à i-
ceux Alabandins le peu d’eſtime où l’on les tient de preſent. Or
jugeons donques maintenant de nous meſmes, ſi laScene de ceſt
Apaturius ne nous rend point Abderites, ou Alabandins: car qui
eſt celuy de vous qui peuſt edifier vne maiſon ſur la couuerture
d’vn autre? ou qui ſçauroit y aſſoir de colonnes, & les enrichir
de frontiſpices par deſſus? A la verité ce ſont choſes qui ſe poſent
ordinairement ſur les eſpoiſſeurs des eſtages, non ſur les tui-
les qui ſeruent de toict à couurir. Si donc les choſes qui ne peu-
uent eſtre en effect, ſont approuuees par nous en nos peinctu-
res: je dy que nous tumberons en l’erreur de ces Cités, leſquel-
lés pour ces petites fautes furent eſtimees imprudentes, & de
poure conſeil. Certainement ledit Apaturius n’oſa reſpondre
vn ſeul mot à celuy qui blaſmoit ſon ouurage, ains emporta dou-
cement ſon modelle: & quand il en eut faict vn autre ſuyuant la
verité de l’art, il recongnut ſon erreur, & approuua l’opinion de
celuy qui l’auoit repris. Pleuſt aux Dieux immortels que ce Lici-
nius reſuſcitaſt maintenant: pour certain je ſuis en opinion qu’il
s’eſſayeroit de corriger noſtre follie en ce qui concerne les mau-
uaiſes ordonnances que l’on applique ſur les incruſtatures. Mais
il me ſemble que ce ne ſera hors de propos de faire entendre cõ-
ment ceſte fauſſe raiſon a peu vaincre la verité.

Ce que les Anciens s’efforçoyent monſtrer auec grand labeur
& par induſtrie, nos ouuriers l’expriment à ceſte heure auec des
couleurs belles & aggreables en leurs eſpeces. Et ſi la ſubrilité de
l’Artiſan ſouloit donner quelque reputation à l’ouurage, à preſẽt
la prodigue deſpenſe de celuy qui baſtit, fait que telle ſubtilité ne
ſoit plus deſiree: car qui eſt l’homme d’entre tous iceux anciens,

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer