Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. bien eſtouppé, adonc par Limaces à vis, Rouës, Tympans, & au-
tres manieres d’engins propres à eſpuiſer eau, mettez à ſec le lieu
qui ſera circui de ces Cataractes, dedans lequel creuſez vos fon-
dements juſques au Tuf, ou lict de terre ferme, ſi tant eſt que le
fonds en ſoit terreſtre: & les tenez plus larges que la muraille qui
deura eſtre aſſize deſſus, laquelle doit eſtre de bonne matiere ma-
çonnee à Chaulx & à Sable.

Mais ſi le fonds ſe treuue mol, comme d’vne Crouliere, pilo-
tez le d’Aulne, d’Oliuier, de Cheſne, ou autres pieux ſemblables,
qui ſoyent pointus & bruſlés par les bouts: meſmes empliſſez de
charbon leurs entredeux, ainſi, comme j’ay enſeigné en la fonda-
tion des murailles de ville, & des Theatres.

Apres, edifiez voſtre mur de fondemẽt, de bõne pierre de taille,
& cõtinuez ſes panneaux de ioinct ou liaiſons aſſez lõgues, ſi que
dedans ſoit tenu bien ſerré par ces enclaueures, mais n’oubliez à
le remplir de bon bloccage, & parainſi vous pourrez baſtir deſſus
vne Tour, ou tel autre edifice que bon vous ſemblera.

Eſtant tous ces ouurages curieuſement accomplis, penſez de
l’Attellier pour la charpenterie ou racouſtrement des Nauires,
enſemble de leur Canal ou retraicte aſſeuree.

Ceux là ferez vous regardans la partie de Septentrion pource
que celle du Midi au moyen de ſes chaleurs engendre Vermou-
lure, Tignes, Tauellieres, & autres beſtions qui dommagent le
bois, meſme (qui pis eſt) les nourtit & conſerue. A ceſte cauſe en
ces edifices n’entrera de Merrein ſinon le moins que vous pour-
rez, de peur du feu. Et quant à leur Pourpris, je n’en veuil deter-
miner aucune choſe, pource qu’il doit eſtre le plus ſpacieux qu’il
eſt poſſible, pour la commodité des Nauires, à fin que s’il y en ar-
riuoit de grands, & en grand nombre, ils puiſſent là repoſer ſans
eſtre en preſſe.

Ie penſe auoir traicté ſuffiſamment en ce volume des choſes
qui me ſont venues en la memoire, & m’ont ſemblé neceſſaires
pour l’vſage des lieux publiques, ayant dit comment on les doit
baſtir: parquoy en mon ſuiuant je deduiray la façon des edifices
particuliers, ſpecifiant de quelle proportion & ſymmetrie on les
doit conduire.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer