Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. tailloir ou abacus, ſera la ſeptieme partie de toute la hauteur. Mais d’iceluy parti en trois, les deux ſeront donnees audit aba-
cus: & la troiſieme ſera laiſſee pour la cymaiſe auec ſa reigle, qui
eſt la demie partie d icelle. Ce qui reſte de hauteur, l’abacus e-
ſtant faict, eſtãt meſuré & parti en trois, ſera auſſi reueſtu de trois
ſortes de feuilles: car il y en a huict baſſes: il y en a qui s’eſleuent
juſques à deux parties, il en naiſt auſſi des troiſiemes des tiges,
qui ſont huict, meſurés à la hauteur des demi feuilles: les plus pe-
tites ſont ſeize, qui appartiennent à l’abacus, c’eſt à dire qui reue-
ftiſſent les villes ou tendons qui ſont nés d’elles, & qui recueil-
lent l’abacus. Cecy ſe void en pluſieurs lieux, mais fort clairement
au Pantheon, & au portique qui eſt deuant le temple Sainct An-
ge, lequel quelques vns eſtiment auoir eſté de Mercure, les autres
de Iunon, à cauſe que les temples de l’vn & de l’autre ſont pro-
chains, duquel quelques colonnes ſont encor ſur bout. Mais qui
entendra l’architecture, @ugera aſſez que ce portique eſt ſeparé. Ces villes ou tendons, à fin que nous retournions d’où nous ſom-
mes ſortis, ſe ſeparent en deux, ſi que leurs parties les plus eſpaiſ-
fes s’eſtendent à chaque angle de l’abacus, & font des volutes,
c’eſt à dire des grãds lierres, qui ſont huict en tout: car deux doy-
uent eſtre en chaque angle: mais les autres parties plus ſubtiles
ſe doyuẽt gliſſer ſous les fleurs, (leſquelles grauees au milieu des
fronts de l’abacus, occupent toute ſon eſpaiſſeur, eſtans renuer-
ſees contremont, & panchantes contre le front) & doyuent ren-
dre autant de petites volutes, c’eſt à dire autant de petits lierres. Chaque front monſtre deux feuilles baſſes: vne ſeulement de
celles du milieu au niueau de la fleur, les autres eſtans ſous les an-
gles. Entre ceſtuy-cy & ceſtuy-là ſort vn tige. Il y a quatre fleurs,
chacune repreſentee en chaque front courbé de l’abacus, qui(en
ces chapiteaux que @’approuue ſur tous autres)naiſſent des pecits
tiges apres les fueilles du milieu. Toutes les feuilles au circuit
ont les bords contremont. Or comme il faut courber l’abacus, il
ſe verra au quatrieme liure.

La colonne eſt neuf ſois auſſi haute, qu’elle eſt groſſe par le
bas: & a l’aſtragale & les apophyges, auec leurs anneaux, comme
no 9 auõs dit aux autres. La hauteor de la baſe ſera de lamoitié de
la groſſeur de la colonne. Icelle ſera diuiſee en quatre parties, dõt
l’vne ſera pour le plinthe: les autres trois ſe diuiſeront en cinq,
dont vne partie ſera pour le trochile ſuperieur, l’inferieur ſera

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer