Volltext: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

SECOND LIVRE ceux de dedans n’auoyent autre traict que des buches, qu’ils ne
pouuoyent jecter plus auãt que le pied du mur, à cauſe de leur pe-
ſanteur: il fut commandé par le Camp que les ſoldats fiſſent des
petits fagots de branches ſeiches, & prinſſent des torches ardã-
tes puis allaſſent jecter leurs fagots cõtre celle Tour, & y miſſent
le feu auec leurs torches. Ce qui fut faict en l’heure. Ainſrapres
que la flamme eut allumé les fagots, & qu’elle fut montee quaſi
juſques au ciel, ceux du Cãp auoyent opinion que toute la maſſe
deuſt tresbuſcher en moins de rien: toutesfois quand le feu fut e-
ſtainct, ladicte Tour apparut auſſi entiere cõme deuãt, & ſans au-
cun dommage: de quoy Ceſar s’eſmerueillãt, commãda que lon
fiſt des trãchees enuiron la place, hors la portee du traict des de-
fendeurs. Ce voyãt les gents de la fortereſſe, delibererent ſe ren-
dre à ſa merci, de crainte d’auoir pis: & adonc leur fut demãdé de
quelle contree eſtoit ce bois à qui le feu n’auoit ſceu faire mal: & lors ils en monſtrerent les foreſts eſpaiſſes & plantureuſes aux en-
uirons de la place, laquelle pour ceſte cauſe eſt dite Larignum, de
la matiere appellée Larice: qui ſe porte par la riuiere du Pau àRa-
uẽne, & aux colonies de Fano, de Peſaro, & d’Ancone: & là eſt di-
ſtribuee aux villes & bourgades circonuoiſines. Certainemẽt s’il
eſtoit poſſible en apporter ſans grãds frais quantité en ceſte ville
de Rome, elle feroit de grandes vtilités aux ediſices qui en ſe-
royent garnis: car encores que tout n’en fuſt faict, quand il n’y au-
roit que certaines planches miſes aux rabats des couuertures, ou-
aux encoigneures des maiſons inſulaires, (c’eſt à dire à l’entour
deſquelles on peut aller par quatre rues) elles ſeroyent hors du
peril du feu, pource que ceſte matiere (cõme dit eſt) ne peut eſtre
enflammee, ny moins ſe reſoudre en charbon. Ces arbres ont les
feuilles ſemblables à celles d’vn Pin, leur matiere eſt de long fil,
& autant commode à faire des lambriſſements ou reueſtements
de muraille, comme pourroit eſtre le Sapin. Si eſt-ce qu’elle de-
goutte de la Reſine ayant couleur de miel Athenien, & qui eſt ſa-
lutaire aux perſonnes Phthiſiques ou hectiques.

Ie penſe, à mon jugemẽt, auoir traicté à ſuffiſance de toutes les
eſpeces de matiere qui ſont conuenables en baſtiment, & dit de
quelle proprieté la Nature des choſes les a douëes, enſemble la
raiſon de leurs compoſitions ou principes: parquoy maintenant
pourſuyuray à diſcourir pour quelle cauſe le Sapin, que nous di-
ſons communement du pays d’amont, n’eſt auſſi bon comme ce-

Waiting...

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.

powered by Goobi viewer