Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

PREMIER LIVRE 
24 
uaises humeurs: & par ainsi les fait plus maigres. Mais au contraire 
l'air doux & vn petit grosset, qui n'est gueres battu des Vents, & 
n'a pas beaucoup de redondances, nourrit & refait les personnes 
extenuees de ces maladies, & vient à augmenter les membres par 
le moyen de sa stabilité non subjecte à mutation. Quelques au- 
teurs ont voulu dire qu'il n'y a sinon quatre Vents, a sçauoiren 
l'Orient equinoctial, Solanus: à Midi, Auster: en l'Occident equi 
noctial, Fauonius: & en la partie Septentrionale, celuy qui est non 
mé Septentrion. Mais d'autres qui ont plus curieusement cher 
ché, afferment qu'il y en a huict, entre lesquels principalement 
est Andronie Cyrrhestes lequel pour en donner exemple, fit en 
Athenes vne tour de marbre octogone, ou de huict faces:en cha- 
cune desquelles estoit taillee de relief la figure d'um Vent & posee 
du costé dont ce soufflement venoit, puis au dessus de la tour fit 
aussi de marbre vn pignon poinctu, sur lequel assit vn Ttito d'ai 
rain, tenant en sa main vne verge mais l'artifice en estoit tel, quil 
se mouuoit auec le vent, & tousiours auoit le visage tourné cotre 
celuy qui lors souffloit: dessus la teste duquel il tenoit sa verge 
pour seruir de monstre aux regardans. 
Ceux là donc qui mettent huict Vents, assignent Eurus du co 
sté d'orient d'hiuer, entre Solanus & Auster. Puis de la part de l'oc 
cident d'hiuer logent Aphricus, entre Auster & Fauonius. Apre 
boutent Caurus, que plusieurs appellent Corus: entre Fauonius 
& Septentrion. Consequemment assoyent Aquilon entre Sep 
rentrion & Solanus, qui me semble expression suffisante du nom 
bre, des noms, & des contrees d'où les Vents procedent. 
Maintenant, pour trouuer leurs regios & naissances, il Y faudra 
practiquer par ceste voye: Soit mise sur quelque perron, ou autre 
chose que lon voudra, vne table de marbre bien applanie àla rei 
gle & au niueau:ou bien faites ce perron tant egal, que n'aycz au 
cun besoin de table de marbre: puis au cêtre mettezy vn gnomo 
ou aiguille d'airain propre à monstrer les ombres. Cecte aiguill 
est entre les Grècs appelée Sciatheras. Lors enuiro la cinquieme 
heure de deuant Midi, marquez d'vn poinct le fin bout de l'om 
bre de vostre aiguille: apres mettez vne des iambes du Compas 
sur le cêntre où pose laiguille, & l'autre sur le poinct de son obre ap 
de cela faictes vn rond pour enclorre la longueur de l'ombre. Ce 
faict, obseruez apres Midi l'accroissemet de l'obre d'icelle aiguil- 
le & quand vous la vertez toucher iusques à la circonferecc, de forte 
qu'ell
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer