Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

LA SCIENCE DES INGENIEURS, d’un Trigliphe & d’un Metope; & à l’Ionique, au Compoſite, & au Corinthien, plus grands d’un Mutule.

Les Regles précédentes ne ſont point ſi genérales, qu’on ne puiſ-
ſe quelquefois s’en écarter, parce que l’Entablement des Ordres obli-
ge à certaines ſujetions, auſquelles il faut avoir égard abſolument
pour regler les Entre-Colomnes: il n’y a que l’Ordre Toſcan qui
peut s’executer ſans aucune difficulté, parce qu’on n’eſt pas gêné
par les Trigliphes, les Denticules, ni les Modillons; car il ſuffit
pour cet Ordre, que l’Entablement ſoit ſolidement établi, & n’aye
pas trop de portée.

Il n’en eſt pas de même pour le Dorique, étant le plus difficile
de tous à mettre en œuvre, parce que la diſtance de ces Colom-
nes eſt déterminée par les eſpaces des Trigliphes & des Metopes; car entre deux Colomnes il ne peut y avoir que depuis un Trigli-
phe juſqu’à 5, prenant garde qu’on ne compte que ceux qui por-
tent ſur le vuide, & non pas ceux qui ſont à plomb ſur les Colom-
nes. Pluſieurs n’ont pas voulu ſe contraindre à la préciſion que cet
Ordre demande, & ne ſe ſont point embarraſſés de s’aſſujetir à faire les
Metopes quarrés; mais, comme c’eſt juſtement de-là que dépend la
beauté de cet Ordre, ceux qui n’ont pas ſuivi la maxime des Anciens
n’ont pas été aprouvés: d’autres, pour n’être contraints en rien, ont
executé l’Ordre Dorique ſans Trigliphes ni Metopes, n’ayant mis
nulle diſtribution dans la Friſe, mais alors c’eſt le priver de ce qu’il
a de plus beau pour en faire un autre auquel on ne ſait quel nom
donner.

A l’égard des trois autres Ordres, la ſujetion n’en eſt pas ſi gran-
de pour regler les Entre-Colomnes, ne s’agiſſant que d’avoir égard
à la diſtribution des Modillons & des Denticules, mais principale-
ment des Modillons, parce qu’on doit obſerver pour regle conſtan-
te, qu’il doit toûjours y en avoir un qui réponde au milieu de cha-
que Colomne; & c’eſt au jugement de l’Architecte, de propor-
tionner ſi bien la grandeur, la ſaillie, & l’eſpace des autres, que le
tout puiſſe cadrer de maniere, qu’il ne paroiſſe pas qu’on ait été
gêné en rien.

Outre les cinq eſpeces d’Entre-Colomnes dont nous venons de
parler, les Modernes en ont inventé une ſixiéme, que l’on nomme
Colomnes Couplées; parce qu’elles ſont deux à deux fort prés l’une
de l’autre; par exemple, s’il y a pluſieurs Colomnes de ſuite diſ-
poſées ſelon les regles précédentes, on accouple la 2 e avec la pre-
miere, la 4 e avec la 3 e , la 6 e avec la 5 e : c’eſt ainſi qu’on a fait le
Periſtile du Louvre dont j’ai parlé & , quoi qu’il y ait peu d’exem-

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer