Full text: Belidor, Bernard Forest de: Nouveau cours de mathématique à l' usage de l' artillerie et du génie

NOUVEAU COURS tion. Il y en a de différentes ſortes, & elles changent de nom
ſuivant leur objet. Par exemple,

31. III.

3. Axiome eſt une propoſition ſi claire, qu’elle n’a pas
beſoin de démonſtration pour qu’on en voie la vérité. De
ces propoſitions ſont les ſuivantes. Le tout eſt plus grand qu’une
de ſes parties; deux choſes égales à une même troiſieme, ſont égales
entr’elles; ſi à des quantités égales on ajoute des quantités égales,
les quantités qui en réſulteront ſeront encore égales, & c. On fait
un grand uſage de ces propoſitions dans la Géométrie, ſi ſim-
ples qu’elles paroiſſent.

32. IV.

4. Théorême eſt une propoſition dont il faut démontrer
la vérité.

33. V.

5. Problême eſt une propoſition dans laquelle il s’agit d’exé-
cuter quelqu’opération, ſuivant certaines conditions, & de
prouver enſuite que l’on a réellement fait ce qui étoit en
queſtion.

34. VI.

6. Lemme eſt une propoſition qui en précéde une autre,
pour en faciliter l’intelligence & la démonſtration.

35. VII.

7. Corollaire eſt une propoſition qui n’eſt qu’une ſuite ou
une conſéquence de la propoſition précédente. Comme toutes
ces propoſitions ont pour objet la grandeur; voici l’idée qu’il
faut s’en former.

36. VIII.

8. On appelle grandeur tout ce qui eſt ſuſceptible d’aug-
mentation ou de diminution. On conſidére en Géométrie
trois ſortes de grandeurs ou dimenſions; longueur, largeur, & profondeur.

37. IX.

9. La longueur conſidérée ſans largeur & ſans profondeur,
ſe nomme ligne.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer