Full text: Ufano, Diego: Artillerie, ou vraye instruction de l' artillerie et de ses appartenances

Second Traicté dier plus facilement, à ſçauoiren faiſant vne foſſette en terre, pour y baiſſer la contiere du
fuſt, iuſques à ce que la bouche de la piece ſoit aſſez éleuée?

Cap. Il ſe pourroit bien faire quand il n’y auroit point d’eſtrif, car l’aduerſe partie n’y
conſentiroit iamais, de peur de luy donner quelque aduantage.

Gen. Quel aduantage y peut-il auoir en cecy, d’eſtre ſur la plate-il auoir en cecy, d’eſtre ſur la plate-forme ou auoir le
col en terre?

Cap. Ie ſuis d’aduis que la piece quia ſon eſtriuiere de ſorte qu’elle eſt contrainte de
ſe tenir ferme, ſera le coup beaucoup plus fort & plus violent, que celle qui a ſon recul li-
bre ſur la plate-forme. Dont pour ne donner aucun aduantage à la couleurine, il vaut
mieux chercher l’abaiſſement de la cullée en la trauerſe, qu’en vne telle foſſette, pour en
faireleuer la bouche au poinct requis: comme on voit en cette figure.

Gen. I’ay ouy diuerſes diſputes de bons canonniers ſur ce poinct, eſtimans que la
couleurine ne pouuoit porter autant loing que le canon, d’autant que la piece eſtant lon-
gue, & le boulet ayant à faire long voyage, dés la chambre iuſques à la bouche, que la pou-
dre cependant perdoit ſa vigueur. Et au contraire, le canon eſtant court, & le voyage du
boulet n’eſtant trop long, la poudre le pouſſe à toute force.

Cap. Ie croy bien qu’il y pourroit auoir quelque raiſon de ce que vous dites de la lon-
gueur de la couleurine, & de la briefueté du canon, quand ils ſeroient chargez de meſme
proportion, ſelon le poids de leurs boulets. Mais à la couleurine, à cauſe de la longueur,
eſt donnée plus grande charge. Car le canon n’a que la moitié du poids du boulet, & la
couleurine les {4/5} & eſtant renforcée on luy en donne tout autant que ſon boulet peſe.

Gen. Ie vous demanderay encor vne choſe, & apres nous conclurrons ce poinct, à
ſçauoir quand il faudroit tirer en l’eau contre des nauires, quelles pieces y ſeroient plus
propres, les canons ou les couleurines?

Cap. De cecy ie vous en pourray bien aſſeurer, comme celuy qui en a fait mainte
eſpreuue: à ſçauoir, qu’il n’y a meilleure piece quele canon pour cet effect.

Gen. Pourquoy?

Cap. Le canon eſtant plus court & plus bas, ſe peut mieux adiuſter ou pointer, & les
boulets plus gros & peſants, ont leur vol plus aſſeuré, ſans que ny le vent ny l’humidité de
l’eau les puiſſe empeſcher & retenir.

Gen. Comment, la couleurine ayant plus de poudre que le canon, ne ſeroit-elle auſſi
(comme toutefois n’agueres vous m’aſſeuraſtes) meilleure, c’eſt à dire plus violente & plus roide portée.

Cap. Le vent & l’humidité ont plus d’effet au boulet leger de la couleurine: dont
pour en tirer contre vn nauire il la faudroit eſleuer de la hauteur de deux picques par deſ-
ſus ledit nauire, là où, quant au canon, à peineauroit-on affaire d’vne picque d’éleuation. Dequoy i’ay fait mainte eſpreuue au ſiege d’Oſtende, tant du canon que de la couleurine.

Gen. Ie ſuis tres-content & ſatisfait de ces raiſons. Mais dites-moy ie vous en prie,
quelles pieces ſeront de meilleure portée, celles qui de l’eau tireront contre la terre, ou cel-
les qui dela terre tireront contre l’eau.

Cap. La reſolution en ſeroit bien difficile à celuy qui n’en auroit fait l’eſpreuue. Tou-
tefois ie diray ce que i’en ay veu, à ſçauoir que tirant contre les bateaux des ennemis, leſ-
quels à grand peine nous pouuions atteindre de nos boulets: i’ay veu auec admiration que
ceux des ennemis volloient plus de cinq cens pas plus auant que le lieu auquel nous nous
tenions, voire aucuns iuſques en la ville de DunKerKe.

Gen. Pour moy i’euſſe eſté d’autre opinion, eſtimant que la piece plantée enterre
ferme feroit le coup plus violent que celle qui au bateau flottant à ſon recul fait meſme
branſler ledit bateau, & perd par ce branſle beaucoup de ſaforce. Mais ce ſont des ſecrets
de nature pluſtoſt admirables que comprehenſibles.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer