Volltext: Ufano, Diego: Artillerie, ou vraye instruction de l' artillerie et de ses appartenances

Vn nauire courant par le canal, pour entrer en la ville, & luy apporter du rafraiſchiſ-
ſement, auquel pour nous faire honte vne femme eſtoit au gouuernail, fut fait comman-
dement à vn canonnier d’eſprouuer s’il pourroit donner vn boulet à cette gouuernante, le-
quel eſtimant que ce ſeroittrop de cruauté de faire telle eſpreuue contre ce ſexe debil, s’of-
frit de luy oſter le gouuernail d’entre ſes mains, & la faire venir flotãte auec le flux de l’eau
vers eux, ſi elle n’en auoit prouiſion d’vn autre. Ce qu’il mit promptement en effet, & ayant veu comment des autres deuant luy s’eſtans bien mis en deuoir de ſe venger de cette
eſcorne, auoient failli meſme ledit bateau, il pointa ſa piece ſi à propos & diſcrettement,
qu’au premier coup le gouuernail tomba en l’eau, & le bateau vint flottant à noſtre quar-
tier où il ſut pillé & bruſlé à la veuë des ennemis.

Vn autre nauire attendant ſur l’ancre la commodité pour entrer auec la marée en ladite
ville, les noſtres pour l’enfonçer employient pluſieurs canonnades en vain, & meſmes
eſtimans que la diſtance eſtoit trop grande pour le pouuoir endommager, fut fait deffence
de ne plus tirer, & perdre ſans fruict les munitions. Mais en fin il y vint vn canonnier, qui
promit de non ſeulement perçerledit nauire, mais auſsi, ſi licence luy eſtoit donnée, de
rompre ledit cable, de ſorte qu’il viendroit tout entier à l’amour de l’eau ſe rendre à noſtre
mercy: Et luy eſtant donnée, il pointe ſa piece, luy donne le feu, rompt le cable, & en fin
auec grande admiration de toute l’armée, ledit nauire vint ſe rendre à noſtre quartier. Leſquels exemples i’ay icy racomptez pour monſtrer-l’effet de diſcretion & iugement en
ſemblables occurrences, & donner courage aux canonniers pour s’y exerçer.

84. CHAP. XIII.
La forme & proportion du quadrant, auec l’inſtruction comment
on en doit vſer tant és grandes pieces qu’aux
mortiers.

POur former commeil appartient le quadrant, on fera premierement, comme on voit
en la figure 21. α le cercle (1) entier, lequel eſt departy par les lignes qui ſortent de
ſon centre en 48. parties égalles, en ſorte qu’au bout de chacune ſoit noté le nom-
bre d’icelle, en vn eſpace enfermé, en vn autre cercle entre deux petites vergettes, lequel
eſpace auſſi par ladite ligne eſt diuiſé égallement au milieu.

Du quart de ce cercle eſt fait le quadrant (2) noté de L, P, C, E, M, N, departi en
12. poincts, deſquels chacun fait 7 {1/2} degrez, de ſorte qu’il en fait 90. qui eſt iuſtement le
quart des 360. de toute la circonference. Or il peut auſſi eſtre departy, comme on voit au
bord blanc qui eſt au dehors en 45. poincts, deſquels chacun fait 8. degrez, de ſorte que
les 360. y ſont auſſi compris. Et ſelon cette portion eſt fait l’autre quadrant (3) noté A, B,
C, diuiſé en 9. poincts, deſquels chacun fait 10. degrez.

Et de ces deux quadrans, le plomb eſtant au milieu ſur le poinct du 45. degré, dont
ils ſontauſſi diuiſez en deux parties égalles, eſt monſtrée la plus haute éleuation d’vne pie-
ce, pour tirer au plus loing coup, c’eſt à dire pour faire ſa plus loingtaine portée.

De meſmeil en eſt du niueau (4) pour niueller les pieces, les pointages d’icelles, & meſme les plates-formes, & tout ce qui eſt de l’art de l’Artillerie. Il ſe fait auſſi du quart du
cercle precedent, diuiſé en 12. poincts, tellement notez & ordonnez, qu’on compte
du milieu vers les bouts ou coſtez, iuſques à ſix, de ſorte que la monſtre eſtant ſur le
ſixiéme poinct, on verra comme aux autres que la piece eſt au plus haut de ſon éleuation.

Waiting...

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.

powered by Goobi viewer