Full text: Ufano, Diego: Artillerie, ou vraye instruction de l' artillerie et de ses appartenances

De l’Artillerie. que l’ennemy ſoit ainſi eſpouuanté tout au commencement, quand couſtumlerement il ſe
veut monſtrer le plus courageux. Mais dites-moy, s’il vous plaiſt, quel ordre & meſure eſt
obſeruée par deça és batteries leurs eſpaules, & és planches ou plate forme.

Cap. Cecy eſt de la charge des Lieutenans & Gentils-hommes d’Artillerie, deſ-
quels chacun ayant ſa piece, donne ordre aux charpentiers, comment ils doiuent preparer
les planches & les autres appreſts pour leſdites choſes.

Gen. Ne me ſçauriez-vous donner quelque plus claire inſtruction, touchant la
meſure & proportion des planches pour ladite plate forme?

Cap. Pour le canon, il faut que la premiere planche, ioignant la barbe de l’ambra-
zeure, ſoit de 9. pieds: la ſeconde de 9 {1/2} & les autres enſuiuantes touſiours accreuës ainſi
de demy pied, iuſques à la vingtiéme: chacune ayant pied & demy de largeur, & quatre
doigts d’eſpoiſſeur, faiſant la plate forme pourle recul de la piece de 30. pieds. Et la der-
niere planche ayant 19 {1/2} pieds de longueur, fera la plate forme à chacun coſté 5 {1/4} pieds plus
large ſur ſafin qu’au commencement. L’éleuée ne doit eſtre plus que de pied & demy, plu-
ſtoſt moins que dauantage, en ſorte que la queuë du fuſt repoſant doucement fur icelle,
apres le coup & recul, la piece eſtant rechargée, on la puiſſe auec peu de gens & de peine
remettre en ſon lieu. Il y a bien quelques canonniers qui luy donnent plus d’éleuation
pour ſaciliter tant plus la remiſe de leur piece. Mais c’eſt vne choſe dangereuſe: car outre
ce que le coup ſera touſiours court, elle retombe ſans aide à ſon ambrazeure, dont pour la
charger il la faut retirer auec grand labeur, & la tenir par arreſts & leuiers: & s’il y a des
pieces à l’encontre, l’ennemy tirant par les trauers des ambrazeures, c’eſt aux deſpens des
canonniers, & de ceux qui ſont occupez au maniement de la piece, qui y peuuent demeu-
rer pour les gages. De ſorte qu’il ſe faut donner bien de garde qu’elles n’ayent plus d’éle-
uation, eſtant comme nous auons dit, & appert par la figure 1. δ entre les lettres B. & C. larges par derriere de 19 {1/2} pieds, & longues de 30. pieds.

Pour le demy-canon, il faut auoir 18. planches qui ayent pied & demy de largeur, & 3. doigts d’eſpoiſſeur. La premiere doit auoir 8. pieds, les autres croiſſant touſiours de
demy pied iuſques à la dixhuitiéme, qui vient à 16 {1/2} pieds, comme on void és lettres de D. & E. faiſant toute la plate forme longue de 27. pieds. Et ne luy faut donner pour ſa leuée
qu’vn pied & trois doigts, qui eſt aſſez pour rompre la violence du recul de la piece. Bien
entendu toutes fois que cecy s’obſerue quand le demy-canon eſt ſeul, ou au coſté & défen-
ces. Autrcment en vne batterie commune, tant pour le canon que le demy, il faut retenir
la meſure du canon.

Gen. Pourquoy donnez-vous plus de leuée au canon qu’au demy? Il me ſemble
qu’il faudroit pluſtoſt faire le contraire, à ſçauoir d’éleuer dauantage la plate forme du de-
my-canon, qui eſtant plus leger feroit auſſi le recul plus violent.

Cap. Le canon eſtant fort lourd & peſant, & n’ayant d’ordinaire que trois canon-
niers qui le manient, il faut que la plate forme ſoit (ce qui ſe fait mettant de la terre ſous ſa
derniere planche) éleuée en ladite hauteur, afin que (comme nous auons dit) la pie-
ce rechargée, ſoit tant plus aiſément remiſe en ſon lieu. Mais le demy canon eſtant
de plus legere main, peut auoir la plate forme plus égalle, faiſant auſſi les coups plus
aſſeurez.

Gen. Pourquoy donc fait-on la plate forme plus longue pour le recul du canon, que
pour le demy, veu qu’il ſemble que chacune piece eſtant chargée ſelon ſa portée & pro-
portion, le recul en ſera égal?

Cap. Pas de beaucoup, tres-illuſtre Seigneur, car combien que cecy ſoit tres-veri-
table qu’il y aye quelque égalité de la poudre à la groſſeur & peſanteur des pieces, ſi eſt-ce
que le canon en tirant plus grande quantité, combien que plus peſant que le demy, fait tou-
ſiours ſon recul plus violent. De ſorte qu’en voulant yſer ſur vne plate forme de demy
canon, il y faudroit adiouſter encor deux planches.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer