Full text: Ufano, Diego: Artillerie, ou vraye instruction de l' artillerie et de ses appartenances

Cap. Ie vous ay deſia dit cy deuant qu’il ſeroit impoſſible de loger les pieces en la
muraille, de ſorte que voulant en vſer, l’ennemy ne les vint à deſcouurir, ſi ce n’eſt qu’el-
les fuſſent bien enterrées en caſemattes: Toutesfois combien que iamais ie n’en ay veu
l’eſpreuue, ie n’ay point de doute qu’on n’en viendroit à bout, en faiſant vn pied comme
on fait aux caualiers, pour fairemonter les chariots & l’Artillerie: & donnant à la piece
vne plate-forme pendante, en ſorte qu’elle fit ſon recul du haut iuſques embas. Mais ces
pieces deſquelles n’en faut auoir qu’vne ou deux, ne doiuent ioüer d’ordinaire, mais aucu-
nesfois à l’improuiſte, & ne les faut tenir au haut, ſinon pour les pointer: & quand on les
y veut mettre, il faut dreſſer deux forts palis, par la retenuë deſquels auec des poulies & cordesattachées au croc de la reſte du fuſt, on les puiſſe tirer en haut & faire monter là où
l’on les veut auoir.

Il y a encor vn autre moyen de faire vne double batterie auec doubles deffenſes, mais
pour laquelle il faudroit beaucoup de place. Premierement on fait vne batterie auec ſes
eſpaules & tenailles, ſelon les pieces qu’on y veut loger: ſans toutesfois obſeruer la
façon ordinaire eſdites tenailles ou ambraſeures, qui ailleurs eſt requiſe, ayant ſeulement
eſgard qu’elles ſoient aſſez profondes, au reſte eſgalles, ou autant larges par deuant que
par derriere, de ſorte qu’en ligne droite on puiſſe dcſcouurir les pieces ennemies. Puis 10. pieds en reculant on fera vne autre batterie auec ſes tenáilles en deuë proportion, leſquel-
les regarderont auſsi en ligne droite par les premieres les meſmes pieces, ainſi qu’on voit
en la figure 22. β. & en ces tenailles les pieces ſeront tellement gardées & cachées, que
l’ennemy bien difficilement les pourra deſcouurir.

Gen. Ie voy bien en la figure que c’eſt vne fort bonne batterie, & que l’ennemy au-
roit de la peine pour en demonter les pieces, ſi ce n’eſtoit qu’à force de canonnades il leur
oſtaſt les deffenſes ou la mine. Et quoy qu’il en ſoit ie la tiens pour vne batterie bien
ſeure.

50. DIALOGVE XIIII.
Commc [?] nt il faut loger les pieces au defaut de terre.

GEn. I’entends que quand il y a de la terre à ſuffiſance, il y a bien du moyen de
faire batteries: mais il aduient ſouuent qu’il en manque. Et que ſeroit-il alors
de faire?

Cap. I’ay bien veu ſemblable neceſsité: mais à laquelle on obuia, en la maniere
ſuiuante. Premierement on print pour chacune piece ſix arbres hauts, forts & droits, & au defaut de la force des ſix, on en prenoit neuf ou dauantage, leſquels enfoncez aſſez pro-
fondement en terre, pour ſe tenir fermes, & demeurans en hauteur eſgalle, au lieu où on
vouloit loger les pieces: Au haut on les enlaça de bien fortes & puiſſantes barres, pourtant
plus les affermir de cette part, & les rendant ſuffiſans ſelon le poix qu’ils doiuent porter. Puis on les couurit de bonnes & fortes planches, capables meſme quand il ſeroit beſoing
pour porter vne plate-forme. Or ſur cet edifice on mit les pieces en telle largeur qu’ily
auoit de la place ſuffiſante pour le recul d’icelles, à ſçauoir vingt pieds, eſtant choſe cer-
taine qu’en tel endroit la piece fait autant ou plus de recul, qu’en vne plate-forme ordinai-
re, qui de ſon pendant retient aucunement la force de la piece en reculant: Choſe qui ne
ſe fait icy, eſtant cette tablaſſon égalle & à niueau, afin que le poix ſoit égallement departy
ſur ces paulx: de ſorte que la piece ayant ſa force entiere en ſon recul, il y auroit de la
crainte qu’au defaut de place ſuffi ſante, elle ne vint à tomber de haut embas. Et voiey vn
ſecours & aide raiſonnable en telle neceſsité, mais toutesfois non ſans danger.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer