Full text: Berzelius, Jöns Jacob: Essai sur la théorie des proportions chimiques et sur l' influence chimique de l' électricité

SUR LA THÉORIE ce dernier y est pour 4 atomes, celui de l’étain
doit peser 1470,58.

33. Plomb (Pl). Les oxides de plomb ont été
plus soigneusement examinés que ceux d’aucun
autre métal, principalement par la raison que
les sels de plomb sont souvent employés dans
les analyses des matières organiques et inorga-
niques. Ces expériences ont donné sur 100 p. de plomb 7,722 d’oxigène au moins, et 7,74 au
plus; j’ai adopté le nombre intermédiaire de
7,725, comme le plus approchant de la vérité. En outre, le plomb a deux degrés supérieurs
d’oxidation, dans lesquels l’oxigène est multiple
par 1 {1/2} et par 2 de celui de l’oxide. Nous en con-
cluerons que le nombre des atomes d’oxigène
dans les oxides, doit être 2, 3 et 4; ce qui don-
nera pour le poids de l’atome de plomb 2589,00.

34. Fer. (Fe). Dans les deux oxides de fer,
l’oxigène est comme 2 à 3; de ses deux sulfures,
le plus faible est proportionnel à l’oxidule, et
l’autre contient le double de soufre. On peut en
conclure que le nombre des atomes d’oxigène dans
les oxides est 2 et 3; et celui du soufre dans les
sulfures, 2 et 4. Cent parties du fer en barre le
plus pur, contiennent ordinairement {1/2} pour 100
de carbone, et produisent 143,5 d’oxide rouge,
qui donnent 100 p. de fer pur et 44, 22 d’oxigène. Si ce dernier y est au nombre de trois atomes,
celui du fer doit peser 678,43. Quelques chi-

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer